Créer un site internet

Nouvel album 2020 : Les détails

Salut ! :) 

Visuel 20numerique 20ok

  Comme vous l’entendrez à l’écoute de : « OUTLAWS Solution For A Better World », les albums se suivent et ne se ressemblent pas.

  Si le précédent «  Return To My Dreams » était plutôt bucolique, j’ai tenu à ce que celui-ci soit plus Rock.

 D’une part pour ne pas vous refourguer toujours la même chose, et d’autre part pour pouvoir jouer plus de morceaux qui « bougent » en concert. 

  Néanmoins j’ai utilisé mes sonorités privilégiées pour les arrangements, comme le piano, les strings (violons orchestraux), le piano  électrique et évidemment la guitare (qui, elle même, peut offrir un panel infini de sonorités). A ça, on peut ajouter les timpani (grosses percussions orchestrales) qui se baladent par-ci par-là.

 Et puis, ayant changé ma façon de travailler grâce aux conseils prodigués par mon ami Aymeric Artus, ingé-son des studios Under Road Records, j’ai pu expérimenter tranquillement des sons dans mon home studio.

  Effectivement, avant j’utilisais une console d’enregistrement numérique 16 pistes sans écran et aux fonctions limitées qui avait une fâcheuse tendance à compresser le son dès l’entrée… Je travaille désormais sur mon ordinateur avec les logiciels adaptés et des perspectives nouvelles se sont offertes à moi.

  Outre un gain de temps, c’est aussi un gain de qualité sonore non négligeable.

  Pour celles et ceux qui le possèdent, mon album « Que Du Bonheur Groovy-Rock » de 2012 avait été enregistré selon ma vieille méthode, et on constatera une nette évolution sur les trois suivants. (« Non, l’ancien Omo ne lave pas moins blanc… Il lave Blanc !… » )

 

 « Bonheur En Stock » de 2016 avait été entièrement enregistré aux studios Under Road Records de Longwy. Tandis que « Return To My Dreams », sorti l’année dernière avait été entièrement enregistré chez moi, à part les guitares acoustiques et les voix. Le mixage avait été effectué en collaboration avec mon pote Aymeric.

  Et donc, idem pour « Outlaws… » , sauf que je me suis chargé du mixage. Pour le mastering, j’ai fait appel à une boîte spécialisée (Near Death Experience) qui fournit un taff de haute qualité. 

  Le mastering, c’est cette dernière étape après le mixage qui donne comme une touche de vernis au son global. Si il est mal exécuté, il peut ruiner tout le travail de mixage, mais quand c’est bien fait, comme c’est le cas ici, on gagne vraiment en plaisir d’écoute.

  J’espère vous avoir embarqué dans ce nouvel album. J’en suis très fier et je suis vraiment ravi de pouvoir le partager avec vous. Vos impressions via Facebook me font chaud au cœur alors n’hésitez pas à venir y laisser un petit mot.

Et surtout, restez toujours Groovy ;)  

@bientôt !

– Sterpi –

 

Sterpi billet 2020 interview nouvelalbum